Une fois de plus, la Référence religieuse suprême dresse une feuille de route pour sortir de la crise actuelle et rappelle les sacrifices sur les fronts et les champs de bataille

La Référence religieuse  suprême : les parties concernées ne devraient pas laisser passer l’opportunité de faire de l’Irak son propre maître, gouverné par son peuple, et aucun rôle pour les étrangers dans ses décisions.

Vendredi (10/01/2020), lors du sermon du Vendredi, qui s'est tenu au sein de saint Sanctuaire de l’imam Hussein, la Référence religieuse  suprême a renouvelé le dessin d'une feuille de route pour sortir de la crise actuelle que traverse le pays.

 

Le représentant de la Référence religieuse  suprême, Sayed Ahmed Al-Safi,  a lu le texte de la déclaration : «Les graves attaques et violations répétées de la souveraineté irakienne qui se sont produites ces derniers jours avec une faiblesse apparente des autorités concernées à protéger le pays et sa population contre ces attaques et violations font partie des répercussions de la crise actuelle. Chacun est tenu de réfléchir soigneusement à ce que la situation peut conduire si aucune fin n'est mise.»

«Le sens de la responsabilité nationale de chacun et la traduction de ce sentiment en situations influentes dans l'élaboration d'une solution à la crise actuelle en répondant aux exigences de la réforme selon la mise en route qui a été évoquée à nouveau constituent la bonne voie de sortir de cette crise si on veut y mettre fin avec un résultat acceptable, après tous les grands sacrifices que le peuple de ce pays a faits sur divers fronts et champs de bataille. »

Cela suffit !  Le peuple a souffert des guerres, des tribulations et des épreuves qu'il a endurées à divers niveaux pendant des décennies sous les régimes précédents et même sous le régime actuel. Que les parties concernées atteignent le niveau de responsabilité nationale et ne perdent pas l'occasion de parvenir à une vision globale pour l'avenir de ce peuple dans lequel il trouvera ce que les parents ont rêvé et ce qui n’est pas réalisé pour leurs enfants à ce jour ; c’est que l'Irak doit être le maître de lui-même, gouverné par ses citoyens et qu'il n'y a pas de rôle pour les étrangers dans ses décisions ; le pouvoir doit être basé sur la volonté du peuple, doit être rationnel et travailler pour servir tous les citoyens de différentes affiliations nationales et religieuses, et leur fournir une vie décente et heureuse en pleines gloire et sécurité : est-ce que c’est trop pour ce cher pays  avec tout ce qu’il a d’esprits vifs et de grands potentiels ?!

Nous demandons à Dieu, Tout-Puissant, de guider tout le monde et de leur permettre de réussir dans cette voie, Il est le plus miséricordieux.

Cela pourra vous plaire aussi

Execution Time: 2.3204 Seconds